actualités brèves sécurité société

Mélanie Lemée, jeune gendarme renversée dans le Lot et Garonne

Mélanie Lemée, gendarme de 26 ans, a été tuée hier soir lors d’un contrôle routier en Lot-et-Garonne, le chauffard a été interpellé et placé immédiatement en garde à vue.

C’est un terrible drame qui s’est noué ce samedi en début de soirée sur la commune de Port-Sainte-Marie, non loin d’Agen, en Lot-et-Garonne.

Selon nos confrères de la « La Dépêche », tout serait parti d’un refus d’obtempérer, explique la substitue du procureur qui s’est rendue sur les lieux.

Il semblerait que le conducteur a d’abord refusé de s’arrêter à un premier contrôle de la gendarmerie à Colayrac-Saint-Cirq, tout près d’Agen, vers 20 h 50, a précisé le ministère de l’intérieur dans un communiqué dimanche matin. Signalé aux forces de l’ordre, l’homme a ensuite fait « demi-tour devant un barrage tenu par la police ».

La gendarmerie a alors mis en place « un dispositif d’interception » à Port-Sainte-Marie. Face à ce contrôle, le conducteur « refuse à nouveau de s’arrêter, fait un écart pour éviter la herse déployée et quitte la chaussée », puis « heurte violemment » la gendarme Mélanie Lemée, toujours selon le communiqué, il était aux environs de 21h30. « Très grièvement blessée », elle est morte malgré l’intervention des secours.

Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, et son secrétaire d’Etat, Laurent Nuñez, « ont présenté leurs sincères condoléances à sa famille, à ses proches, ainsi qu’à l’ensemble de ses camarades de la gendarmerie », peut-on lire dans un communiqué. Les honneurs militaires lui seront rendus.

Sur sa page Facebook, la gendarmerie du Lot-et-Garonne s’est dite « meurtrie » par le « décès en service » d’une « camarade » et a exprimé sa « profonde émotion à l’endroit de la famille, des proches et de [ses] camarades du Lot-et-Garonne frappés durement en ces terribles circonstances ».

La Gendarme Mélanie Lemée était également une grande sportive.

La militaire, affectée à la brigade d’Aiguillon depuis le 4 juillet 2016 était une judokate de haut niveau. Elle avait participé à de nombreuses compétitions et avait décroché le 15 février 2017 son deuxième titre de championne de France militaire de judo ( catégorie + de 78 kilos) organisé au sein de l’escadron de gendarmerie mobile de Tarbes. Elle avait déjà remporté ce titre, un an plus tôt, en mars 2016 à Lorient. Le Pandore et la Gendarmerie, adresse ses sincères condoléances à sa famille, ses proches et camarades de travail.

Source La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *