dans ,

Ministère de l’Intérieur – Bilan des actes antireligieux, antisémites, racistes et xénophobes commis en 2019

SANYO DIGITAL CAMERA

S’agissant des faits antichrétiens, leur nombre est stable sur l’année, avec 1.052 faits recensés, qui se décomposent en 996 actions et 56 menaces. Les actions décomptées consistent essentiellement en atteintes aux biens à caractère religieux.

D’autre part, 687 faits à caractère antisémite ont été constatés l’an dernier contre 541 en 2018, soit une augmentation de 27 %.

Ces faits se décomposent en 151 « actions » (catégorie qui regroupe les atteintes aux personnes et aux biens : dégradations, vols, violences
physiques…) et 536 « menaces » (propos ou gestes menaçants, inscriptions, tracts, courriers…).

La hausse des faits antisémites en 2019 s’explique exclusivement par l’augmentation des menaces, à hauteur de 50 % par rapport à 2018, les actions ayant quant à elles diminué de 15 %. Les faits les plus graves, les atteintes aux personnes, sont même en net recul, de 44 %.

Quant aux faits anti-musulmans, leur nombre demeure relativement faible (154 faits, qui se décomposent en 63 actions et 91 menaces), mais il est en hausse par rapport à 2018, où l’on avait dénombré 100 faits. Là encore, l’essentiel des actions concernent des atteintes aux biens religieux.

S’agissant des faits à caractère raciste et xénophobe, ils ont augmenté en 2019, avec 1.142 faits comptabilisés (contre 496 en 2018). Pour l’essentiel, ces faits relèvent de la catégorie « menaces » (977).

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Un accident d’un véhicule de Gendarmerie en Guyane fait douze blessés, dont trois dans un état d’urgence absolue

Jean-Michel Blanquer à Polytechnique de Palaiseau (Essonne) pour le lancement de la campagne de recrutement des 30.000 jeunes volontaires du SNU