actualités sécurité

Mort de Baghdadi : la « nécessité d’une vigilance accrue »

Le ministère de l’Intérieur met en garde par un « télégramme » typographié en rouge. Celui-ci s’adresse à l’ensemble des préfets, dont ceux qui dirigent les forces de police à Paris et dans l’Hexagone, sans oublier le patron par intérim de la gendarmerie et le directeur de la DGSI.

En objet : « Nécessité d’une vigilance accrue après le décès d’Abou Bakr al-Baghdadi. » Selon le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, la possible intensification de la propagande djihadiste, « appelant éventuellement à des actes de vengeance », doit « vous conduire à la plus extrême vigilance notamment lors des événements publics qui pourraient être programmés ». Les services craignent des actes de vengeance.

L’actuel titulaire de la Place Beauvau insiste sur l’attention « toute particulière à l’égard de toutes les informations qui pourraient parvenir aux services de police de nature à justifier un signalement immédiat aux services spécialisés ».

Le premier flic de France et le Patron de la gendarmerie appellent les policiers et les militaires à la vigilance pour leur propre protection « dans l’exercice de leurs missions mais également en dehors du service ».

Soure : Le Point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *