actualités

Mort d’un gendarme tandis qu’il sécurisait un accident de la route

Un gendarme mobile de Moselle, et plus précisément de Longeville Lès-Saint-Avold est décédé dans la nuit de samedi sur la commune de Gonesse, dans le Val d’Oise. La gendarmerie nationale a annoncé sa disparition tandis qu’il sécurisait un accident de circulation. Un autre automobiliste est également mort lui aussi dans l’accident.

Un gendarme mobile de l’escadron de Longeville Lès-Saint-Avold (EGM) est mort dans la nuit du samedi au dimanche à Gonesse, dans le Val d’Oise. C’est le compte twitter de la gendarmerie nationale qui l’a annoncé peu après neuf heure du matin. Selon les premiers éléments, le gendarme intervenait et sécurisait un accident de la route. Il a été fauché par un automobiliste. 

La gendarmerie du Val d’Oise, déclare que les membres de l’EGM, s’étaient stationnés pour porter secours aux occupants de deux véhicules impliqués dans un accident de la circulation sur l’autoroute A1, aux alentours de 2 heures du matin. Le gendarme, qui venait d’extraire le conducteur de l’un des véhicules impliqué a été fauché quand une autre voiture est venue les percuter.

Le gendarme était âgé de 30 ans. Il était père d’une petite fille de 6 mois et travaillait pour la gendarmerie mobile de Longeville Lès-Saint-Avold depuis 2014. 

Le gendarme est mort sur le coup et le conducteur du véhicule secouru est décédé malheureusement, peu après lui.

Le nouveau ministre de l’intérieur, Christophe Castaner a réagi aussitôt sur les réseaux sociaux (compte tweeter) et déclare : « j’ai appris avec une immense tristesse le décès d’un de nos gendarmes, alors qu’il sécurisait un accident routier à Gonesse. Mes premières pensées vont à sa famille, ses proches et l’ensemble de son escadron » .

Depuis, de la page officielle de la Police nationnale, aux écoles de gendarmerie et pages des réseaux sociaux de l’institution de la gendarmerie nationale, les réactions sont nombreuses pour rapporter sa disparition, mais également témoigner de leurs soutiens et émotions.

Le Pandore et la Gendarmerie, adresse ses plus sincères condoléances à sa compagne et sa petite fille, à sa famille, ainsi qu’à ses proches et collègues, et témoigne de sa plus vive émotion en la circonstance.