sur

Occitanie. La gendarmerie alerte sur le « spoofing », la dernière arnaque à la carte bancaire

Les arnaqueurs à la carte bancaire redoublent d’ingéniosité, c’est bien connu. Et la dernière « trouvaille » en date des fraudeurs porte un nom : Le « spoofing »

Samedi 26 mars 2022, la gendarmerie de l’Aveyron met en garde la population (de Toulouse, de l’Aveyron, de l’Occitanie et de toute la France) contre ce nouveau stratagème destiné à vous dérober le code de votre carte. Le « spoofing » consiste à usurper une identité électronique pour masquer sa propre identité et ainsi commettre des délits sur Internet. Il en existe 3 types : l’email spoofing, l’IP spoofing et le smart-spoofing IP. 

Comment se manifeste l’arnaque

« Attention, les escrocs reviennent vers vous… Usant une fois de plus de divers stratagèmes, ils tentent de capter les informations confidentielles de votre carte bancaire : numéro, code confidentiel, cryptogramme. L’escroc vous contacte sur votre téléphone portable en se faisant passer pour votre banque. Il arrive à vous mettre en confiance et prétextant une fraude en cours sur votre compte bancaire, vous soutire vos codes personnels ou arrive à vous faire valider une opération » précise la gendarmerie de l’Aveyron.

Une autre arnaque en lien avec l’Assurance maladie

Les militaires aveyronnais expliquent le développement d’une autre arnaque en cours : « L’escroc se fait passer pour l’Assurance maladie et vous informe que vous avez droit à une indemnité Covid de plusieurs centaines d’euros. Pour la recevoir vous devez fournir votre IBAN et/ou valider une opération sur votre compte via l’application de votre banque.

Là encore, il récupère vos données et peut dérober une somme conséquente d’argent à votre insu ».

Les conseils de la gendarmerie

Pour « éviter de devenir une victime à votre tour », la gendarmerie précise que « votre conseiller bancaire ne vous demandera jamais d’informations confidentielles sur votre compte ».

Autre conseil : ne pas céder à la panique et ne jamais divulguer son code confidentiel.

Source Actu.fr

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A 21 ans, une jeune gendarme vend ses charmes et se prostitue sur Snapchat

Des tirs de la gendarmerie contre un camion en fuite près d’un péage