sur

Seine-Maritime : abattu par les gendarmes après les avoir agressés avec une débroussailleuse

Photo d'illustration. Gendarmes et policiers municipaux. Pixabay

Samedi dernier 14 janvier à Saint-Romain-de-Colbosc, un homme de 39 ans a été abattu par les gendarmes après les avoir agressés avec une débroussailleuse, confondue avec une barre de fer.

Ce jour là, deux gendarmes étaient en train d’intervenir sur une aire de camping-car où un feu s’était déclaré. C’est alors qu’ils sont été surpris par un individu.

Des gendarmes sur un feu, il s’attaque à leur véhicule avec une débroussailleuse

Bruno Dieudonné, procureur de la République au Havre, indique que l’homme a surgi “de nulle part” et demandé aux militaires “de se barrer”. L’individu était armé, et les gendarmes ont d’abord pensé que cet homme était muni d’une barre de fer. Il s’agissait en fait d’une débroussailleuse. L’individu se serait attaqué au véhicule des militaires, cassant des vitres, avant de s’en prendre à l’une de gendarmes.

Il vise une collègue, le militaire avertit l’agresseur et tire

“Il se montrait toujours aussi agressif avec sa débroussailleuse”, poursuit le procureur. “Le gendarme a alors sorti son arme et fait les sommations d’usage, mais il a continué et a essayé de les atteindre, donc le gendarme, pour se protéger et protéger sa collègue, a fait usage de son arme.” 

Deux enquêtes ouvertes

L’individu de 39 ans, à la vie a priori marginale, a succombé à ses blessures. Il est apparu qu’avant de s’attaquer aux gendarmes, il avait blessé un camping-cariste au dos et à une main avec la même débroussailleuse. Une première enquête a été ouverte sur l’agression des gendarmes, et une seconde pour établir “les circonstances exactes de l’utilisation de son arme par le militaire”. Ces dernières investigations seront conduites par l’inspection de la gendarmerie.

SOURCE : 24MATINS.fr

Écrit par pandore

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Bravo et merci aux gendarmes en voilà un qui n’agressera plus personne si notre justice avait un peu de bon sens et de logique ; des marginaux de ce type réfléchirait peut être avant de s’en prendre à quelqu’un.
    La crainte du « flic » n’existe plus pour un grand nombre de racaille car ils se savent protégé par la justice Française très bureaucratique et peu efficace comme un certain Mr Moretti notre ministre qui ne voulait pas être ministre mais qui se panne dans sa fonction .
    Les forces de l’ordre sont toujours mise en garde a vue quant aux voyous on leur donne des peines avec sursit quand on ne les libère pas sur le champ je pense que si le ministère de l’intérieur voulait faire régner l’ordre il en aurait les moyens sans ces juges trop clément envers les voyous et il serait soutenu par la population à 70% et son président avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une importante fabrique de cigarettes de contrebande démantelée 

Darmanin assume un dispositif policier important pour la manifestation contre les retraites