actualités société

Service national universel (SNU)

Lancement de la seconde phase et premiers éléments de bilan de la première phase.

Alors que la seconde phase du SNU a débuté le 21 octobre dernier pour la moitié des participants au premier mois, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a rappelé un certain nombre d’éléments du bilan d’étape réalisé par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP).

Ainsi, 94% des participants s’estiment satisfaits de leurs quatre premières semaines, et 90% s’expriment en faveur du port de l’uniforme.
Les trois-quarts (76%) des participants citent l’envie de « rencontrer d’autres personnes », pour expliciter leur choix de se porter volontaires à cette expérimentation. Un peu moins d’un quart mettent en avant le contenu des ateliers et modules en réponse à cette même question.

Une large majorité (78%) estiment que les activités sportives et de cohésion sont « très intéressantes » et 45 % citent également celles en relation avec « défense, sécurité et résilience nationale ». A l’inverse, 24 % trouvent « plutôt pas intéressant » le module « développement durable » et 22 % celui intitulé « citoyenneté nationale et européenne ».

Parmi les points à améliorer, les emplois du temps et la nourriture sont les sujets les plus fréquemment mis en avant.

Pour la seconde phase, 63% souhaitent s’engager dans des domaines en relation avec « la défense et la sécurité » et 42%dans le « sport ».

En juin 2020, 30.000 jeunes, tous volontaires, répartis dans la totalité des départements et scolarisés en classe de seconde ou équivalents, seraient concernés.

Le bilan établi par l’INJEP est disponible à l’adresse suivante :
https://injep.fr/publication/evaluation-de-la-prefiguration-du-service-national-universel/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *