dans ,

Tarn. Disparition de Delphine Jubillar : une enquête ouverte pour « enlèvement et séquestration »

Une enquête a été ouverte pour « enlèvement et séquestration », dans le cadre de la disparition de Delphine Jubillar. Cette mère de famille de 33 ans résidant dans le Tarn n’a plus donné signe de vie depuis la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre.

« Rien n’indique » que cette disparition « a pu être volontaire » et « ces faits se poursuivant depuis plus de sept jours accomplis revêtent désormais une qualification de nature criminelle », souligne le procureur de Toulouse, qui a donc pris la main sur le dossier. L’enquête est confiée à deux magistrats toulousains « au vu de l’importance et de la complexité de l’affaire ».

Une battue avec un millier de personnes

« Les recherches et investigations ayant mobilisé en continu des moyens considérables, ne discriminant aucune hypothèse à ce stade, n’ont pas permis de découvrir cette personne ou de déterminer les circonstances de sa disparition », constate le magistrat.

Près d’un millier de volontaires venus de tout le département ont participé toute la journée du 23 décembre aux recherches lors d’une « battue citoyenne » Divers objets dont un couteau et un téléphone ont été retrouvés mais ne donnent « pas l’impression d’un rapprochement immédiat » avec la disparition de l’infirmière, selon une source proche de l’enquête.

SOURCE : OUEST France -Crédit photo La Dépêche

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : “C’est une véritable scène de guerre à laquelle on a tous été confrontés”, souligne le procureur de la République de Clermont-Ferrand

Le meurtre de trois gendarmes en intervention dans le Puy de Dôme: que s’est-il passé ?