sur

Trois gendarmes poursuivis et frappés au pied de leur immeuble

Les gendarmes de Port-Saint-Louis-du-Rhône sont sous le choc après l’agression de trois de leurs collègues, au pied de leur immeuble, dans la nuit de vendredi à samedi 7 mai. 

Les militaires n’étaient plus en service quand ils ont été poursuivis en sortant d’une boîte de nuit à Saint-Mitre-les-Remparts. 

Selon une source proche du dossier, quatre personnes les auraient suivis en voiture sur une trentaine de kilomètres, leur faisant des appels de phares pour les inciter à s’arrêter. Ils les auraient devancés pour faire barrage à l’entrée de Port-Saint-Louis. Là, l’un des gendarmes serait sorti de la voiture et aurait été étranglé et reçu des coups de poing par l’un des hommes, en colère pour une histoire de retrait de permis.

Pendant ce temps, les deux autres militaires étaient bloqués à l’intérieur du véhicule par les autres assaillants. Ils auraient alors démarré la voiture pour fuir vers l’immeuble où logent tous les gendarmes de la brigade de Port-Saint-Louis. Les individus les auraient alors suivis, escaladé le portail d’entrée et auraient échangé des coups avec les gendarmes dans l’enceinte du bâtiment militaire. Alertés par les cris, leurs collègues seraient alors descendus pour cesser la bagarre.

Le premier militaire agressé s’est vu prescrire 4 jours d’ITT. Les quatre agresseurs ont été interpellés. Ils sont actuellement en garde à vue, en attente d’un déferrement et éventuellement d’une comparution immédiate au tribunal correctionnel de Tarascon. 

SOURCE : LA PROVENCE

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gendarmes tués à Ambert : de nouvelles plaintes face aux « zones d’ombre »

SYNAGOGUES, ÉCOLES… SÉCURITÉ RENFORCÉE AUTOUR DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE APRÈS DES MENACES DE DAESH