sur

Une coopération franco-belge fait chuter un réseau de receleurs SOURCE : GEND’info

C’est une longue enquête de la Section de recherches (S.R.) de Versailles, en coopération avec l’OCLDI et la police belge, qui a pris fin dimanche 30 janvier, avec l’interpellation de sept individus, en France et en Belgique, dans le cadre d’une affaire de recel.

Ces individus appartiennent à plusieurs familles de la communauté serbe, déjà bien connues des forces de police et de gendarmerie pour organiser activement la collecte de bijoux dérobés par diverses équipes de cambrioleurs, agissant en région parisienne et dans les départements limitrophes.

Après plusieurs mois de surveillances techniques et physiques poussées, en France comme en Belgique, les enquêteurs identifient le vol de plus de 40 kilogrammes d’or sur le territoire français, écoulés en l’espace d’un an, pour une valeur marchande totale de plus de 2 millions d’euros. Les enquêteurs belges parviennent par ailleurs à identifier plusieurs bijoutiers et diamantaires belges impliqués, et localisent un appartement à Anvers dans lequel les transactions sont prudemment réalisées.

Trois kilos d’or par la fenêtre

Le dimanche 30 janvier 2022, les enquêteurs belges et français déclenchent une opération d’envergure visant à interpeller les suspects au cours de la transaction. Le couple de malfaiteurs français à la tête du trafic est interpellé lors du rendez-vous de négociation avec un des bijoutiers belges identifiés. Le butin, environ 3 kilogrammes d’or, jeté par la fenêtre par les malfaiteurs lors de l’intervention des forces de police belges, est intégralement saisi.

S’en suit le déclenchement simultané du reste des interpellations et des perquisitions dans six domiciles ou commerces, en France et en Belgique, conduisant à la découverte d’environ 400 000 € en liquide, de plusieurs dizaines de kilogrammes d’or et de bijoux.

À l’issue des gardes à vue en Belgique, une demande d’extradition est effectuée pour que les mis en cause répondent de leurs actes en France. Sept individus, interpellés en France et en Belgique, sont placés en détention provisoire, soit mis en examen ou en attente d’extradition.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les gendarmes préviennent, la vieille arnaque du rétro est de retour

CARTON ROUGE pour un automobiliste