dans

Val-de-Marne : le commissariat de Champigny-sur-Marne attaqué dans la nuit

Le commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), a été attaqué par une quarantaine de personnes à coups de barre de fer et de jets de projectiles, samedi soir peu avant minuit, a-t-on appris de sources policières.

Selon une source, deux policiers étaient en train de fumer une cigarette à l’extérieur du commissariat, situé place Rodin, au cœur de la cité sensible du Bois l’Abbé, lorsque une quarantaine d’individus sont arrivés, armés de barres de fer. Les deux policiers ont eu le temps de s’enfermer dans le sas d’entrée du commissariat.

Véhicules dégradés, portes vitrées dégradées

Le groupe a tenté à son tour de rentrer dans le commissariat en tapant à coups de barre de fer dans la porte vitrée du sas. Sans succès.

Deux poubelles ont été incendiées et des tirs de mortiers d’artifice ont été observés, comme le montrent plusieurs vidéos postées sur les réseaux sociaux. Huit mortiers ont été découverts après les faits, selon une source policière.

Le secteur est redevenu calme à 1h du matin. Les incidents n’ont fait aucun blessé. Aucune interpellation n’a été opérée. Au total, cinq véhicules du commissariat de police ont été dégradés. Les portes vitrées du sas d’entrée et trois vitres du commissariat ont été brisées, toujours de source policière.

Ce commissariat est régulièrement ciblé.

Pour Fred Lagache, délégué général d’Alliance Police nationale, “il est grand temps que le gouvernement se saisisse des violences commises contre les forces de l’ordre”.

“Plus personne ne respecte les forces de l’ordre”

“Dès son arrivée, nous avions déjà alerté le président de la République mais force est de constater que les choses n’ont pas avancé… Plus personne ne respecte les forces de l’ordre et le gouvernement n’a pas réussi pour l’heure malheureusement à inverser cette tendance. Que faudra-t-il pour que le gouvernement s’engage à protéger ses forces de l’ordre ?”, a-t-il signalé à BFMTV.

Le maire DVD de la ville, Laurent Jeanne a dénoncé “une attaque en règle avec près d’une quarantaine de personnes qui ont voulu en découdre”. “On n’est pas passé loin d’une catastrophe”, a-t-il ajouté, estimant que l’attaque était “bien préparée”.

“Une approche anti-police

“On peut parler clairement d’une attaque très organisée, qu’on pouvait peut-être envisager sous certaines formes mais pas à ce point-là, parce que depuis quelques jours, il y avait une certaine tension avec des gens qui instillent une certaine volonté d’en découdre avec la police, une approche anti-police que je condamne”, a-t-il déclaré.

Source : Le Parisien

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Affaires criminelles non résolues : la gendarmerie se dote d’une unité “cold case”

Dieudonné se produit illégalement dans une scierie, la gendarmerie sur place