dans

Val-d’Oise. le fuyard percute le véhicule des gendarmes

Sa folle cavale l’a mené jusque devant le tribunal. Déféré devant le tribunal correctionnel de Pontoise (Val-d’Oise), un jeune homme de 20 ans a été condamné à un an de prison dont six mois avec sursis à la suite d’une course-poursuite avec les militaires, au volant d’une voiture volée, qui s’était terminée par un accident de la circulation sur la N184.

Les faits remontent au vendredi 9 juillet. Vers 22h, à Persan, une patrouille du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de L’Isle-Adam, demande à un conducteur de s’arrêter afin de procéder à son contrôle, pour une raison qui n’a pas été précisée. Au volant, l’individu refuse d’obtempérer et prend la fuite.

Pris en chasse

Quelques instants plus tard, les militaires sont informés que le véhicule, qui s’avère être volé, a été repéré en zone police. Celui-ci circule à grande vitesse sur la N184. Les gendarmes de la brigade d’Auvers-sur-Oise et de la brigade motorisée de Pontoise repèrent la voiture à hauteur de Saint-Ouen-L’Aumône et le prennent en chasse.

L’automobiliste quitte alors la nationale, franchit un feu rouge, fait demi-tour puis revient sur la N184. Il percute alors violemment la patrouille d’Auvers avant de perdre le contrôle de sa voiture et de s’immobiliser contre le muret central.

Les gendarmes de la brigade motorisée, renforcés par le Psig et par un équipage de la Police nationale, procèdent immédiatement à son interpellation. 

Déféré devant le tribunal correctionnel de Pontoise en comparution immédiate au terme de sa garde vue, le jeune homme, outre sa peine de prison, devra également indemniser les militaires victimes et l’État pour les dégradations du véhicule de gendarmerie.

SOURCE : LA GAZETTE DU VAL D’OISE

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

JO 2021 : sixième médaille d’or pour la France grâce à Jean Quiquampoix au tir rapide au pistolet à 25 mètres

Covid-19 : extension de la vaccination obligatoire des militaires