actualités

Aux États-Unis, le vénérable Mirage F1 reprend son envol

L’entreprise ATAC avait racheté 63 avions de chasse français en 2017, pour les utiliser comme adversaires durant les entraînements de l’US Air Force.

Retiré du service par l’armée de l’air française en 2014 après quatre décennies de service actif, le Mirage F1 a effectué son premier vol sous les couleurs d’une société militaire privée (SMP) américaine le 22 août dernier.

L’entreprise ATAC (Airborne Tactical Advantage Company, filiale du géant Textron) avait en effet racheté 63 appareils à l’État français en juillet 2017 pour 21 millions d’euros, afin d’en faire voler 45 comme plastrons (faux ennemis) pour l’entraînement des pilotes de l’US Air Force, ou pour former des contrôleurs aériens avancés dont la spécialité est de guider des frappes aériennes depuis le sol.

Comme souvent lors du rachat d’anciennes flottes, une partie des appareils doit servir de réservoir de pièces détachées.

SOURCE Le Point.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *