sur

Départ en vacances : dans le Gard, les gendarmes se mobilisent face à la surcharge des véhicules

Depuis jeudi 30 juin, les militaires de gendarmerie de l’ESDR (Escadron départemental de sécurité routière) mènent en partenariat avec la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) une vaste opération de contrôle des surcharges de véhicules, particulièrement fréquentes à l’approche des vacances scolaires. » Positionnés sur l’A9, nos motocyclistes dirigent vers l’aire d’autoroute Ambrussum Nord les véhicules suspectés de surcharge. Des véhicules qui sont alors pesés, avant, éventuellement, d’être verbalisés en cas d’infraction », détaille le capitaine Olivier Galon, à la tête de l’ESDR du Gard.

500 kilos de surcharge

Samedi 2 juillet, 10 véhicules avaient ainsi été verbalisés par les militaires entre huit et onze heures. Pour l’essentiel, des véhicules légers, pour certains en cours de voyage transfrontaliers. « Parmi ces véhicules, l’un d’eux dépassait de plus de 500 kilos son poids total autorisé en charge (PTAC). Une infraction au code de la route qui a valu à son conducteur une amende de 180 euros et l’immobilisation de sa voiture », raconte le militaire qui rappelle que  » le PTAC de chaque véhicule figure expressément sur sa carte grise ».

Un risque accru d’accident

Augmentation de la distance de freinage, risque d’éclatement des pneus, de perte de contrôle du véhicule ou encore de déport incontrôlable en cas de vents violents… Un véhicule trop chargé peut être la cause indirecte de nombreux accidents. À l’occasion des départs en vacances, l’EDSR invite donc les automobilistes à bien vérifier que leur chargement correspond effectivement à la capacité de leur véhicule.

« Faute de quoi, en cas d’excédent lors d’un contrôle, le chargement finira au choix à la benne ou  récupéré par un proche de l’automobiliste contrevenant ».

SOURCE MIDI LIBRE

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Accident mortel de paramoteur à Goussainville : la victime est un officier du GIGN

Les gendarmes interceptent une Bugatti ultra-rare de 1600 chevaux à 184 km/h