sur ,

Féminicide dans le Bas-Rhin : le directeur général de la gendarmerie nationale, le général Christian Rodrigez, a saisi l’IGGN

Suite au féminicide qui a eu lieu le dimanche 10 novembre, le nouveau DGGN, Christian Rodriguez, veut qu’un « audit soit réalisé sur les conditions globales de l’intervention ».

L’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a été saisie par le directeur général de la gendarmerie nationale. Le général Christian Rodriguez attend des réponses. Il souhaite qu’un « audit soit réalisé sur les conditions globales de l’intervention » des gendarmes à Oberhoffen-sur-Moder (Bas-Rhin), a appris France Info auprès de la gendarmerie nationale.

D ans cette commune, dimanche 10 novembre, une femme de 40 an est morte sous les coups de couteau de son compagnon de 58 ans. Quelques minutes avant, cette dernière a appelé sa fille à l’aide. Celle-ci s’est immédiatement rendue sur place. 

« J’ai eu le temps d’escalader le portail, de fracturer la porte pour essayer d’entrer » et « voir ma mère se prendre le dernier coup de couteau dans la carotide. Elle s’est relevée, est venue vers moi et c’était fini », a-t-elle détaillé à France Bleu Alsace.

Des questions autour du temps d’intervention des gendarmes

La fille de la victime accuse la gendarmerie d’avoir mis trop de temps à intervenir après son appel.« J’habite à Bischwiller. La gendarmerie est à Bischwiller. J’ai mis trois minutes pour venir jusque chez ma mère. Eux n’étaient pas là avant quinze, voire trente minutes », a-t-elle expliqué, soulignant que les pompiers, qu’elle a appelés une fois sur place, sont arrivés plus tôt que les gendarmes.

Le mari a été mis en examen pour « meurtre sur conjoint » le mardi suivant et placé en détention provisoire.

Source France Info
Lire aussi nomination du nouveau directeur de la gendarmerie
Lire aussi la réponse de la porte-parole de la gendarmerie sur le sujet

Écrit par Pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Féminicide en Alsace : la gendarmerie répond

L’ANORGEND organise le 21 novembre prochain aux Célestins un colloque « La brigade : un passé, un présent et un avenir ».