dans

Finistère. Importante saisie de cannabis: 125 gendarmes mobilisés

La gendarmerie du Finistère a déployé d’importants moyens pour mettre un terme à un trafic de cannabis, en cette fin de mois de février 2021.

Quatre femmes et six hommes d’une vingtaine d’années et deux garçons mineurs, tous originaires de la région parisienne, ont été arrêtés.

Filatures, surveillances, écoutes téléphoniques, installation de balises sous des voitures circulant du Finistère au Morbihan ou jusque dans le Maine-et-Loire, 125 gendarmes de différents services mobilisés : enquêteurs, maîtres-chiens, membres de pelotons de surveillance et d’intervention… Le travail de la gendarmerie du Finistère a payé : près de 13 kg de résine de cannabis ont été saisis, mercredi 17 février 2021, « une quantité très importante pour le département qui n’est pas un département de transit au regard de sa position géographique », selon les mots de Jean-Baptiste Doubliez, substitut du procureur en charge de la lutte contre les stupéfiants au Parquet de Quimper

« Il s’est agi d’un travail énorme de la part des enquêteurs, appuie Jean-Baptiste Doubliez qui détaille les moyens mis en oeuvre :les Psig de Quimper, Douarnenez, Morlaix, Brest, vingt-huit enquêteurs de la compagnie de gendarmerie de Quimper et des brigades, quatre enquêteurs de la compagnie de Châteaulin, quatre encore de la compagnie de Quimperlé, deux enquêteurs de la compagnie de Brest, douze gendarmes de l’escadron de la gendarmerie de Brest, deux équipes cynophiles… »Tout un dispositif qui a permis une belle prise.

SOURCE : OUEST France

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Isère: Deux ans après l’accident mortel causé par un gendarme ivre, ses collègues mis en examen

Ardennes: les gendarmes mettent fin à un business autour de mariages blancs