sur

Grosse frayeur pour Emmanuel Macron : un homme a réussi à s’introduire jusqu’à son bureau à l’Elysée

A picture shows the Elysee Palace in Paris on March 24, 2020, during a meeting of French scientists' council Research and Expertise Analysis Committee (CARE - Comite d'analyse recherche et expertise), on the eight day of a lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 (novel coronavirus) in France. - The committee of scientists launched on March 24 will be responsible for advising the French government in the fight against the new coronavirus. //04SIPA_1.1764/2003251758/Credit:LUDOVIC MARIN-POOL/SIPA/2003251800

Grosse frayeur pour Emmanuel Macron ! Comme le révèle Le Canard Enchaîné, un homme s’est introduit dans le Palais de l’Elysée et est parvenu à se rendre jusqu’au pied des escaliers le menant au bureau du président.

Même les portes de l’Elysée ne sont pas impénétrables. C’est ce qu’a démontré un homme au mois de septembre dernier en s’introduisant au cœur du palais présidentiel. Comme le révèle Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 30 novembre, l’intéressé aurait réussi à déjouer l’attention des policiers patrouillant sur le trottoir, avant de profiter d’une relève de la Garde républicaine, chargée de filtrer les entrées. C’est un huissier qui l’aurait finalement repéré, alors qu’il venait de traverser la cour d’honneur puis de pénétrer dans l’enceinte du bâtiment, se trouvant alors au pied de l’escalier qui mène au bureau du président de la République. Le Chef de l’Etat était heureusement hors de danger puisqu’il donnait à ce moment-là un conseil de défense dans une autre aile du Palais.Après son arrestation, l’homme a été emmené au commissariat du 16e arrondissement de Paris. Il serait inconnu des services de police mais risque gros. En effet, l’Elysée est considéré comme un bâtiment militaire. De ce fait, toute intrusion illicite est considérée comme un délit passible d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

SOURCE : CANARD ENCHAINé/ VOICI

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un quad posé sur le toit d’une Citroën C5, les gendarmes n’en reviennent pas

Un ancien gendarme, figure du complotisme, mis en examen dans le Var