actualités justice opinion sécurité société

Insécurité : Darmanin et Schiappa affichent leurs priorités

Lutte contre les trafics de stupéfiants, durcissement du contrôle des associations « séparatistes »… A quelques jours d’un séminaire gouvernemental sur les questions de sécurité, Gérald Darmanin et Marlène Schiappa ont détaillés ce lundi 7 septembre les chantiers du gouvernement en matière de sécurité, dans une interview au « Parisien ».

  • Lutte contre le trafic de drogue

« A travers ce sujet, il y a la lutte contre le crime organisé, avec la traite des êtres humains et le financement du terrorisme, mais aussi une grande mesure de santé publique. » 

« Il faut sanctionner tout le monde, y compris dans les beaux quartiers de Paris », affirme Gérald Darmanin dans cet entretien.

Interrogé sur l’amende forfaitaire de 200 euros pour les consommateurs de stupéfiants, expérimentée pendant deux mois avant d’être généralisée depuis le 1er septembre, Gérald Darmanin précise que «558 amendes ont été dressées dans les cinq territoires où il y a eu ce test ». Lors de la première journée de généralisation de l’amende, il y a eu « 200 verbalisations », ajoute le ministre.

L’amende forfaitaire de 200 euros pour consommation de drogues va être généralisée

  • Des chiffres dévoilés tous les mois

Gérald Darmanin annonce qu’un point presse mensuel sera désormais organisé sur tous les sujets de sécurité, à la fin de chaque première semaine du mois, « pour communiquer l’ensemble des résultats de nos services ». Il se tiendra à Beauvau, à partir d’octobre et reprendra six points :

“« La lutte contre les stupéfiants, les chiffres des violences conjugales, intrafamiliales et sexuelles, les heures de patrouilles pédestres sur la voie publique des gendarmes et des policiers, celles dans les transports publics également, le nombre de dérives sectaires signalées, et aussi le thème de l’immigration et de l’asile. »

Gérald Darmanin crée un service d’aide aux policiers victimes de violences

« Je pense profondément que la France est malade de son insécurité […] Si la France est malade, il faut prendre sa température », ajoute-t-il.

  • Durcissement du contrôle des associations « séparatistes »

A propos du projet de loi contre les séparatismes, qui sera présenté à l’automne, Marlène Schiappa affirme vouloir généraliser la création pour les associations d’un « contrat d’engagement sur la laïcité ». Elle clame :

« Nous ne voulons plus un euro d’argent public aux associations qui sont les ennemies de la République ! »

 « A chaque fois que le ministère de l’Intérieur constatera que les valeurs de la République sont bafouées – comme l’égalité hommes-femmes, la laïcité, le respect de la dignité de chacun ou encore la liberté de conscience –, il s’opposera aux versements de subvention. Ceci concerne toutes les associations, qu’elles soient sportives, culturelles, ou autres. »

  • Mesures anti-certificats de virginité

Le gouvernement va également s’attaquer aux « certificats de virginité ». « Certains médecins osent encore certifier qu’une femme est vierge pour permettre un mariage religieux, malgré la condamnation de ces pratiques par le Conseil de l’Ordre des Médecins », souligne Gérald Darmanin.

« On va non seulement l’interdire formellement, mais proposer la pénalisation. On va également mettre clairement dans la loi qu’aucun élu ne pourra prendre de dispositions pour favoriser l’inégalité entre les femmes et les hommes pour mettre en place des pratiques communautaires, comme réserver des horaires de piscine à un sexe plutôt qu’un autre. »

  • Naturalisation des étrangers exposés pendant le Covid

Autre annonce de Gérald Darmanin, un vade-mecum de la naturalisation à destination des préfectures va être établi, afin de rendre cet acte plus solennel :

« Cela va passer systématiquement par des photos officielles, la diffusion d’un nouveau film sur les valeurs de la République, une chorale qui vient chanter “la Marseillaise”… » Le gouvernement veut aussi accélérer la naturalisation des personnes de nationalité étrangère en première ligne lors du confinement (éboueurs, caissières, infirmières, médecins) qui ont entamé le parcours pour devenir Français, annonce le ministre.

Source : L’Obs avec AFP

2 Replies to “Insécurité : Darmanin et Schiappa affichent leurs priorités

  1. Voilà des mesures plutôt rassurante quant a l’utilisation des deniers de l’état en ce qui concerne les associations ainsi que les amendes envers les consommateurs de drogue car si il n’y avait pas d’acheteurs il n’y aurait pas de dealers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *