dans

Isère: Deux ans après l’accident mortel causé par un gendarme ivre, ses collègues mis en examen

Trois gendarmes viennent d’être mis en examen pour “non-obstacle à la commission de délit”. Le 26 février 2019, ils avaient laissé leur collègue ivre prendre le volant, provoquant la mort d’un couple de retraités, près de Bourgoin-Jallieu (Isère).

Deux ans après, la mise en examen résonne comme l’aboutissement d’un combat pour les enfants du couple. 

L’avocat de la famille, maître Hervé Gerbi, estime qu’une étape vient d’être franchi : “On a pris deux ans de retard, mais aujourd’hui avec ce dossier, nous espérons qu’il y aura valeur d’exemple.” 

Forte part de responsabilité

En 2019, les enfants du couple, avaient déposé plainte contre X pour homicides involontaires et non empêchement d’un délit. Ils estimaient que les quatre gendarmes présents dans la voiture lors de l’accident, avaient “leur part de responsabilité pour ne pas avoir empêché le conducteur de prendre son véhicule”.

2,54 grammes d’alcool dans le sang

Le militaire âgé de 35 ans, n’était pas en service au moment des faits. Avec ses collègues, ils avaient passé l’après-midi dans un bar-restaurant de Villefontaine. Vers 19 heures, il décide de prendre le volant de sa puissante Hyundai. 

Le gendarme a 2,54 grammes d’alcool dans le sang. Il roule à une vitesse excessive et termine sa course, en percutant l’arrière d’une voiture, à l’arrêt dans les bouchons au niveau d’une bretelle d’insertion d’une 2×2 voies, sur la route départementale 1006 en direction de l’Isle-d’Abeau.

À l’intérieur de ce véhicule, Geneviève et Florencio Duron, âgés de 69 et 71 ans, originaires de Rochetoirin, entre Bourgoin-Jallieu et l’Ile d’Abeau (Isère). L’accident terrible provoque la mort du couple de retraités.

48 heures après, le gendarme chauffard est jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu. 

Loïc D., avait été condamné à trois ans de prison dont dix-huit mois ferme. Le 17 septembre, le trentenaire avait obtenu son placement en liberté conditionnelle sous un bracelet électronique.

SOURCE : France 3 Auvergne Rhône Alpes

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

Quatre gendarmes blessés par balle lors d’une interpellation

Finistère. Importante saisie de cannabis: 125 gendarmes mobilisés