dans

JO de Tokyo : Légion d’honneur et ordre national du Mérite pour les médaillés olympiques et paralympiques de la gendarmerie ( Source Gendinfo)

Quatre sportifs de la gendarmerie, médaillés aux jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, seront reçu ce lundi 13 septembre à l’Élysée. Deux d’entre eux recevront leur Légion d’honneur de manière solennelle. Quant aux autres, ils seront officiellement promus chevaliers de l’ordre national du Mérite. 

Après avoir glanés six médailles, dont trois en or, une en argent et deux en bronze, aux jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, quatre sportifs de la gendarmerie ont reçu la Légion d’honneur et l’ordre national du Mérite.

Clarisse Agbégnénou

Clarisse Agbégnénou, double médaillée d’or en judo (par équipe mixte et en individuel dans la catégorie des moins de 63 kg) a été élevée au grade de chevalier de la Légion d’honneur. Son camarade, Jean Quiquampoix, a lui aussi reçu cette distinction pour sa médaille d’or au tir (à 25 m avec un pistolet à feu rapide). Les deux athlètes cumulent 12 années de service chacun.

Margot Boulet / Crédit photo Gendinfo /© J. Groisard

Arrivée sur la troisième place du podium en aviron aux jeux Paralympiques (quatre mixte avec barreur), Margot Boulet est promue chevalier de l’ordre national du Mérite. Avec ses deux médailles, l’une en argent (sabre par équipe) et l’autre en bronze (sabre individuel) aux jeux Olympiques, Manon Brunet est elle aussi élevée au rang de chevalier de l’ordre national du Mérite. A elles deux, les athlètes cumulent 24 ans de service, dont 14 pour Margot Boulet.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0
Un membre des secours en montagne de dos

Deux témoins du crash d’hélicoptère à Villard-de-Lans racontent ce qu’elles ont vu

Accident de plongée dans le Jura : opération d’ampleur pour retrouver le corps du plongeur dans le lac de Vouglans