prévenir le démarchage frauduleux
actualités brèves

Les vols par ruse se multiplient, près de Toulouse

Les personnes âgées sont une cible de choix pour les individus sans scrupules. Ces dernières semaines, les services de gendarmerie de la Haute-Garonne ont recensé de nombreux cas de vols par ruse. Avec utilisation de fausses qualités.

L’idée générale est de pénétrer coûte que coûte au domicile de la « cible ». La « ruse du chat » marche fort pour attendrir les amoureux des bêtes. Un animal perdu, un coup de fil à passer d’urgence, un verre d’eau à boire pour se remettre de ses émotions, une envie pressante, et le tour est joué.

Mais souvent, l’uniforme, l’appartenance à un (ex) service public (EDF, GDF, eau…) ou aux services municipaux, hypnotise littéralement la méfiance des gens.

Un gendarme explique :

Le vol par ruse s’articule en deux temps. Un premier individu se présente au domicile de la victime, prétextant vouloir contrôler les canalisations, soumettre un questionnaire ou effectuer un relevé de compteur.

Une fois entré, il en profite pour dérober très rapidement un objet à sa portée, peu importe sa valeur. Puis il prétexte avoir fini ou obtenu son renseignement et quitte les lieux.

La victime dévoile la cachette de ses objets de valeur

La victime est ferrée sans le savoir. Car quelques instants plus tard – et c’est le second temps de l’arnaque, l’estocade en quelque sorte – les complices débarquent.

Ils se font passer pour des enquêteurs en civil (police, gendarmerie). Ils brandissent la babiole dérobée par le premier individu qu’ils affirment avoir arrêté.

Le militaire continue de dérouler le scénario

Ils demandent alors à la victime d’aller vérifier avec eux l’endroit du domicile où sont cachés les bijoux ou l’argent, pour s’assurer que cela n’a pas été également volé. Ils brandissent parfois [de manière furtive] de fausses cartes ou des brassards.

Une technique éprouvée

Mise en confiance, la victime creuse « sa propre tombe » en dévoilant aux usurpateurs la cachette de ses objets de valeur. « Il suffit alors à l’un de distraire [la personne âgée], conclut l’enquêteur, pendant que l’autre s’empare du butin.

Quelques conseils à respecter :

– Ne jamais indiquer sur sa boîte aux lettres le fait d’être veuf ou veuve.
– Ne jamais laisser entrer des inconnus, utiliser un entrebâilleur ou un judas pour communiquer.
– Demander une carte professionnelle à l’intéressé.
– Vérifier la présence d’un véhicule sérigraphié.
– En cas de doute sur la qualité d’une personne, contacter le 17.
– Ne jamais indiquer l’emplacement d’objets de valeur ou un code bancaire à un inconnu.
– En cas de tentative avortée, signaler quand même les faits auprès des gendarmes, afin que des recherches soient engagées. 
Enfin les forces de l’ordre rappellent que les services publics avertissent toujours au préalable les usagers d’éventuels passages de leurs employés à domicile, plusieurs jours à l’avance (par mail ou par écrit.)

Cet article pourrait vous intéresser : Les gendarmes mettent à bas une escroquerie de près de 6 millions d’euros.

SOURCE : ACTU.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *