dans

Marion Saleur, première femme à commander une compagnie de gendarmerie dans le Jura

Marion Saleur a succédé le 1 août au commandant Maurice Aubry à la tête des cinq communautés de brigades du nord du département.

A son arrivée à la tête de la compagnie de gendarmerie de Dole, la commandante Marion Saleur est tout de suite entrée dans le feu de l’action avec la supervision du dispositif de gendarmerie déployé à Fraisans pour le No Logo.

« Sur le territoire de la communauté de brigades que j’ai commandée dans le Finistère, il y avait également un festival, mais qui n’avait pas cette ampleur », confie-t-elle.

C’était au début des années 2010, à la sortie de l’école des officiers de la gendarmerie, où elle était entrée après des études de droit.

Ce qui a poussé Marion Saleur à suivre les traces de son père, sous-officier dans le Gard, c’est « la rigueur de l’institution ». Au 1er août, elle a officiellement succédé à Maurice Aubry, qui rejoint le service des ressources humaines au sein de la direction générale de la Gendarmerie.

Elle est la première femme à accéder à un tel niveau de responsabilité dans le Jura.

A Dole, elle revient sur le terrain après cinq années à la mission pilotage et performance de la Gendarmerie.

Elle a inscrit à son agenda des jours à venir des visites aux communautés de brigades qu’elle n’a pas encore eu le temps de visiter : Salins, Poligny, Chaussin…

Ses priorités seront la déclinaison de la politique de « police de sécurité du quotidien » et la contribution des brigades locales à la prévention des accidents dans un arrondissement durement frappé ces derniers mois pas plusieurs drames de la route.

Source VOIX DU JURA 

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Pandore

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement et hélice ;

0

PRECAUTIONS INDISPENSABLES EN MONTAGNE

Les gendarmes français neutralisent un réseau de milliers d’ordinateurs piratés