actualités société

Ouvéa : Commémoration du souvenir à la brigade de Fayaoué

Une commémoration s’est déroulée, à la brigade de gendarmerie de Fayaoué, à Ouvéa en Nouvelle Calédonie, en souvenir des gendarmes qui ont perdu la vie et de ceux qui ont été pris en otage le 22 avril 1988.

Trois gendarmes avaient été tués lors de l’attaque de la brigade de Fayaoué . Le gendarme Edmond Dujardin, alors en poste à la brigade de Fayaoué et les maréchaux des logis-chefs Daniel Leroy et Jean Zawadski, de l’escadron 2/5 de Villeneuve-d’Ascq. Le major Georges Moulié, grièvement blessé, était décédé le 24 avril, dans un hôpital de Sydney (Australie).

Il y a deux ans, les autorités du pays, des représentants de l’Etat, des militaires et, surtout, de nombreux habitants d’Iaaï s’étaient réunis pour commémorer l’attaque de la gendarmerie de Fayaoué, qui avait eu lieu trente ans plus tôt et qui avait marqué le début de la tragédie d’Ouvéa.

Brigade de gendarmerie de Fayaoué. Commémoration d’Ouvéa le 22 Avril 2020

« Quatre gendarmes, deux parachutistes et dix-neuf enfants d’Ouvéa dans la grotte : la mémoire de ces morts doit être une promesse pour aujourd’hui et pour demain », avait alors déclaré l’aumônier militaire Amaury Cariot. « Il faut continuer à se souvenir, à se rapprocher. La paix, ça s’entretient »

SOURCE et crédits photos : LES NOUVELLES CALEDONIENNES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *