actualités opinion publi-reportage

CHRISTIAN RODRIGUEZ DGGN à ses hommes

« Tenons bon ! »

« Le président de la République a annoncé lundi au cours de son allocution télévisée la prolongation du confinement jusqu’au 11 mai.

Cette annonce nous donne une perspective, un point d’étape. Elle nous permet de nous projeter. Mais surtout cette échéance nous oblige à plusieurs titres.

Cela signifie en premier lieu que le confinement se poursuit, à ce stade pour un mois de plus. Un mois encore où nous aurons la charge, aux côtés des autres forces de sécurité intérieure, de faire respecter les restrictions de circulation et donc de contribuer à freiner la propagation de la maladie. Cette tâche est certes exigeante, mais elle est surtout vitale pour notre pays et nos concitoyens.

N’en doutons pas. Cela signifie aussi que notre mission va devenir plus complexe. Les beaux jours arrivant, et la perspective d’un déconfinement approchant, certains vont être tentés de contourner les interdictions pour se réunir ou se déplacer indûment. D’autres vont pâtir de cette situation, pour des questions de baisse de revenus, de perte d’emploi ou de faillite.

D’autres enfin en souffriront intimement, du fait de la perte d’un proche qu’ils ne pourront accompagner, de violences subies, ou de tant d’autres raisons de santé ou d’équilibre moral.

La société aura plus que jamais besoin de fraternité, d’entraide, elle aura besoin aussi de trouver en vous, en la gendarmerie, un point solide à laquelle se raccrocher.

C’est pourquoi nous devons, chacune et chacun, être attentifs à celles et ceux dont nous avons la responsabilité. Notre maison a toujours été l’institution du temps de crise, à nous de démontrer aujourd’hui que nous sommes capables de soutenir notre société et de l’accompagner, tout particulièrement dans ces moments difficiles.

De même, lorsque le déconfinement s’amorcera, et quelles qu’en soient les modalités, la gendarmerie devra être en mesure de garantir la sécurité de tous nos concitoyens, sur tous les territoires, en liaison étroite avec les élus et les acteurs de la vie économique et sociale.

Cela signifie enfin que, individuellement et collectivement, il nous faut tenir. Depuis le premier jour nous sommes tous engagés, et la fatigue, la lassitude peuvent se faire sentir.

Plus que jamais il nous faut faire attention les uns aux autres, plus que plus que jamais nous devons appliquer strictement les mesures barrières. Plus que jamais, notre cohésion doit primer.

Car c’est ensemble que nous sommes efficaces, c’est ensemble que nous pourrons tenir et remplir notre mission. Continuez à faire preuve d’engagement, de solidarité et de sang-froid.

Votre action est remarquable et remarquée. La cohésion de notre maison fait notre fierté, elle fait aussi notre force. Alors tenons bon ! »

Christian Rodriguez, Directeur Général de la Gendarmerie Nationale
Christian Rodriguez, Directeur Général de la Gendarmerie Nationale

Source : Le Pandore et la Gendarmerie / Direction générale de la Gendarmerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *