actualités société

Prison ferme pour avoir menacé de mort des jeunes et un gendarme

Un homme de 51 ans a menacé de mort des adolescents et un gendarme appartenant au PSIG, à Port-Brillet en Mayenne, le samedi 30 novembre 2019. Il a été condamné? en comparution immédiate, à sept mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Laval.

Ce samedi 30 novembre, alors qu’il est sur le balcon du logement de sa compagne, l’homme interpelle des adolescents qu’il suspecte d’être à l’origine des dégradations occasionnés sur sa voiture.

Après leur avoir lancé « T’es mort » à plusieurs reprises, il va chercher un fusil (qui était en fait factice) qu’il a recouvert d’un torchon et le pointe dans leur direction. Les jeunes sont alors confinés dans le gymnase qui se trouve juste à côté.

Le PSIG appelé pour intervenir

Le Psig (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) est appelé pour négocier avec le forcené. Pendant la difficile heure de
négociations, l’individu ne se calmera par et il menacera même de mort un gendarme.

Image d’illustration PSIG en intervention

Finalement interpellé, le prévenu a été « puni » par le tribunal correctionnel de Laval. Celui-ci l’a condamné à huit mois de prison, dont quatre mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Auxquels il convient d’ajouter la révocation d’un sursis antérieur de trois mois pour des faits similaires. Il a notamment l’interdiction d’apparaître à Port-Brillet.

Sur le même thème : agression de gendarmes par des ambulancières

Source Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *