sur

Rodéos urbains : ce moyen quasi infaillible pour traquer les délinquants !

Dans le Val-d’Oise, les forces de l’ordre utilisent l’hélicoptère pour traquer les rodéos urbains depuis quelques mois. Un outil voulu utile pour saisir les machines, notamment.

Un délinquant à moto fuyant un hélicoptère de la gendarmerie constitue le quotidien de membres des forces de l’ordre dans le Val-d’Oise. Depuis plusieurs mois, ces derniers traquent les délinquants depuis les airs.

Leur but est d’aider leurs collègues à terre à suivre les auteurs de rodéos urbains, notamment. En effet, dans les airs, aucun risque de percuter l’auteur des faits ou une victime innocente en engageant une course-poursuite. La hantise des membres des forces de l’ordre, puisqu’en cas d’accident, leur responsabilité est engagée.

« L’usage de l’appui aérien est très utile pour ces deux missions, que sont la lutte contre les atteintes aux bien et les rodéos, confirme Philippe Court, préfet du Val-d’Oise, cité par BFMTV. Cela va permettre de voir loin, de jalonner un délinquant identifié et d’appuyer les forces qui sont au sol. »

Utile pour les saisir les machines utilisées pour les rodéos urbains

S’il n’est pas à l’origine même des interpellations, l’hélicoptère permet également de dresser un signalement du suspect. Ce qui « peut contraindre l’individu à abandonner sa moto, lâche Johnny Charrier, commandant en second du groupement de gendarmerie départementale du Val-d’Oise. On aura créé une zone d’insécurité qui peut aussi le dissuader d’opérer sur ce secteur. Et éventuellement même de reproduire ce genre d’infraction. »

Cela tombe bien, car saisir les machines est l’un des objectifs des forces de l’ordre face à ce fléau des rodéos urbains. 

SOURCE : AUTO MOTO

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un motard se tue en Ariège en essayant d’échapper aux gendarmes

Une gendarmerie alerte sur la redoutable arnaque au faux RIB dans le Nord