sur

Trafic de drogue : 25 kg de kétamine, 100.000 € en liquide et des armes à feu saisies. 

Mardi 18 octobre 2022, une opération judiciaire diligentée sous l’autorité du parquet de Rennes a permis l’interpellation de neuf personnes, sur les communes d’Ille-et-Vilaine de Janzé, Chanteloup, Piré-Chancé, Rennes et Chantepie, mais aussi à Carentoir (Morbihan) et Ploubalay (Côtes-d’Armor).

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid02cxqepUXe2nAkBao1Liky4yWMt7T1tLmQgLxAvNDp35VAZrNyrvxCAr3G8oDWqWqFl&id=100064694258768

 Pour cette opération d’envergure, une centaine de gendarmes de trois PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) ont été mobilisés.

Les perquisitions réalisées ont permis la saisie de « 25 kg de kétamine, d’1,4 kg de résine de cannabis, de 2,18 kilogrammes de têtes d’herbe de cannabis, de 3000 cachets d’ecstasy, de plusieurs armes à feu et leurs munitions de calibre 9mm, de matériels de conditionnement ainsi que de plus de 100 000 € en liquide. Plusieurs véhicules ont également été saisis » détaille le colonel Sébastien Jaudon, commandant du groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine.

Au départ, ce sont les gendarmes de la brigade de Janzé au sud-est de Rennes, qui, il y a plusieurs mois, débutaient une enquête sur un potentiel trafic de stupéfiants implanté sur le secteur de Vitré.

En juin 2022, les gendarmes du groupe stupéfiants départemental (GSD) d’Ille-et-Vilaine, prenaient l’affaire en main et poursuivaient les investigations. Ces dernières confirmaient rapidement l’existence d’un réseau sur plusieurs communes du département. Ce réseau organisait notamment son approvisionnement depuis les Pays-Bas.

Des audiences fixées

À l’issue des gardes à vue, quatre hommes, âgés de 22 à 42 ans, ont été déférés au parquet. L’un a été condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 6 mois assortis d’un sursis probatoire pendant deux ans, dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

Trois autres – dont deux ont été placés en détention provisoire et le dernier sous contrôle judiciaire – feront l’objet d’une comparution à délai différé le 19 décembre. Ils sont poursuivis pour des faits d’infractions à la législation sur les stupéfiants et infractions à la législation sur les armes.

SOURCE : France 3 BRETAGNE

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Refus d’obtempérer en Gironde : Le conducteur qui a gravement blessé un gendarme a été écroué

VOSGES : LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL INTERPELLÉ POUR ALCOOL AU VOLANT