actualités brèves opinion société

Un gendarme noir traité de « vendu », la direction générale saisit la justice

Le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) a décidé de saisir la justice après qu’un gendarme de couleur a été traité de « sale vendu » lors d’une manifestation contre les violences policières, a-t-on appris mercredi auprès de la gendarmerie nationale.

Dans une vidéo diffusée dans l’émission « Quotidien » de TMC, tournée le week-end dernier lors du rassemblement organisé sur le Champ de Mars à Paris, une manifestante interpelle un gendarme noir : « Vendu, sale vendu », crie-t-elle. Le militaire, qui porte un bouclier, reste impassible.

Le DGGN et son patron, Christian Rodriguez, ont décidé de saisir la justice, via l’article 40 du code de procédure pénale, afin qu’une enquête soit engagée, a expliqué la gendarmerie. « Jugeant inacceptables les propos racistes prononcés à l’encontre d’un gendarme, refusant qu’on puisse suggérer l’idée qu’une personne de couleur ne peut pas embrasser la vocation du service et de la protection de la population, le DGGN saisit la justice dans un article 40 », a écrit dans un tweet la porte-parole de la gendarmerie nationale, Maddy Scheurer.

Source : Sud Ouest avec AFP

One Reply to “Un gendarme noir traité de « vendu », la direction générale saisit la justice

  1. Bravo mon général. Vous défendez vos troupes. D’autres , plus haut perchés, préfèrent cautionner la violence et la haine.
    Simplement merci . Beaucoup de Français sont avec la loi et le droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *