in ,

Christophe Castaner « C’est la responsabilité d’un gendarme d’assumer la dénonciation de phénomènes de radicalisation. »

Aujourd’hui, à l’audience devant les Sénateurs. le Ministre de l’intérieur explique qu’il appartient aux policiers et gendarmes de dénoncer les dérives sectaires.

Written by pandore

Laisser un commentaire

Grand officier de la légion d’honneur, Directeur de la Gendarmerie nationale

Une vingtaine de gendarmes sont surveillés pour leur radicalisation, un nombre en augmentation