sur

CryCry

Accident mortel de paramoteur à Goussainville : la victime est un officier du GIGN

Le fils de l’ancien directeur de la Gendarmerie nationale et également ancien commandant du GIGN, effectuait un stage à l’école de pilotage de Goussainville, lorsque son appareil s’est écrasé en plein champ, ce vendredi 1er juillet 2022. Jérôme FAVIER était lui-même, capitaine au sein de l’institution. Sa disparition suscite une vive émotion dans les rangs de la gendarmerie.

Le capitaine Jérôme Favier avait 33 ans. Il est décédé dans un accident de paramoteur ce vendredi à Goussainville, dans l’Eure-et-Loir, au cours d’un stage. Cet officier est le fils du général Denis Favier qui a dirigé notamment le groupe GIGN durant près de neuf ans au total.

L’officier de gendarmerie affecté au Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) a trouvé la mort dans un dramatique accident ce vendredi matin, durant un stage de vol en paramoteur, à Goussainville (Eure-et-Loir).

Le capitaine Jérôme Favier, qui avait 33 ans , était le chef de la section 3 de la Force intervention.

Au moment de ce terrible accident, il était en plein exercice dans le cadre d’un stage, au sein de l’école de pilotage Uranus.

Selon des témoignages, Jérôme Favier qui était chuteur opérationnel, a effectué un premier virage à 360 degrés. Le second s’est mal déroulé et l’appareil s’est écrasé dans un champ dans des circonstances qui restent à éclaircir. Le trentenaire était marié et père de famille. Une enquête a été ouverte et confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens.

« Toute la gendarmerie pleure le départ de l’un des nôtres. C’était un homme engagé pour la sécurité de nos concitoyens et nous sommes tous sous le choc », réagit également Christian Rodriguez, le directeur général de la gendarmerie nationale, sur Twitter.

Le journal Le Pandore et la Gendarmerie adresse ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches, amis et camarades pour sa disparition tragique.

source actu17 et L’écho républicain.

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LANDES: UN HOMME ARMÉ SE BARRICADE CHEZ LUI PENDANT 44 HEURES AVANT D’ÊTRE DÉLOGÉ PAR LE GIGN

Départ en vacances : dans le Gard, les gendarmes se mobilisent face à la surcharge des véhicules