sur

Dans l’Oise, des stations réquisitionnées, gardées par les forces de l’ordre

Station réquisitionnée, station fermée. A Guiscard au nord-est de l’Oise la petite station Total n’est pas à sec. Mais ne pensez pas pour autant y faire votre plein, sauf si vous travaillez dans le médical, le para-médical ou le médico-social.

Devant la pompe, un gendarme prévient les automobilistes qui s’arrêtent dans l’espoir de remplir leur réservoir : «C’est fermé monsieur, réquisitionné pour les professionnels de santé et les secours». A Guiscard, les gendarmes aussi sont «réquisitionnés» pour la journée. «On surveille, on prévient les automobilistes», rapporte le planton. La station est «livrée régulièrement», mais la consigne est «de réserver la quantité nécessaire pour le fonctionnement des services prioritaires».

Les polices municipales aussi sur le pont

Dans l’Oise, depuis la signature de l’arrêté préfectoral  interdisant le remplissage des jerricans et la création de files réservées aux professionnels de santé, les gendarmes sont sur le pont. Principalement pour veiller à la bonne tenue des files réservées. A Pont-Sainte-Maxence par exemple, le maire Arnaud Dumontier annonce sur les réseaux sociaux avoir «réservé une voie pour les professions médicales» à la pompe d’Intermarché. Une voie «régulée» par la gendarmerie et la police municipale.

Le département a ainsi constitué une liste de stations pour ces professions prioritaires, liste diffusée auprès des principaux concernés.

l’État a pris des mesures, en concertations avec les préfectures, pour permettre à certaines professions indispensables de pouvoir continuer à circuler. À l’échelle nationale, quelques stations sont donc réservées aux véhicules d’urgence : les sapeurs-pompiers, la police, le SAMU et la gendarmerie nationale. Mais ces mesures sont aussi locales, puisque les préfectures ont donc établi leur propre liste d’utilisateurs prioritaires depuis vendredi 7 octobre.

SOURCE : OISE HEBDO / Crédit : Fabrice Alves-Teixeira / Oise Hebdo

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vosges : un randonneur meurt après une chute de 150 mètres

Tentative de fuite, coups de feu des gendarmes… ce que l’on sait sur le refus d’obtempérer à Mougins