actualités sécurité

Ille-et-Vilaine : les seniors victimes d’escrocs à leur domicile

Les vols par ruse au préjudice des personnes âgées sont en hausse dans le département. Aussi bien en ville que dans les campagnes. Et les techniques des escrocs sont bien rodées pour pousser la porte des domiciles et faire main basse sur les objets de valeur. Ils profitent surtout de la vulnérabilité des victimes.

“L’auteur se présente au domicile pour vendre des calendriers de la Poste. A l’intérieur, pendant que la victime part chercher de l’argent dans sa chambre, l’individu la suit afin de dérober de l’argent liquide et repart.”

Des exemples, comme celui-là, ne manquent pas. Depuis le 1er septembre, 24 vols par ruse ont été recensés dans le département (en zone gendarmerie).

Rien qu’en octobre, durant la première quinzaine, neuf faits ont été signalés aux gendarmes à Pacé, Talensac, Plélan-le-Grand, Cornillé ou encore Redon. Le sud du département est le plus touché.

Vente de calendriers, agents du recensement, faux plombier, faux policier, faux agent des eaux… Tous les moyens sont bons pour sonner à la porte des personnes âgées, avec de mauvaises intentions.

« Leur but est de rentrer, alerte le lieutenant-colonel Jean-Luc Vilmain, du groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine. Ensuite, ils prennent la liberté de manœuvrer dans la maison. Ils sont deux généralement : celui qui occupe le propriétaire et celui qui fouille rapidement dans la chambre, le salon, la salle de bains. C’est très rapide. »

Quand les victimes découvrent le préjudice, c’est trop tard. « Les gens, en campagne, ont le sens de l’accueil, ils ne sont pas méfiants quand une personne sonne à la porte », poursuit l’officier.

« Tous les prétextes sont bons, ils sont convaincants et insistants. Leur technique est bien rodée. »

Les aînés prévenus par la gendarmerie

La gendarmerie d’Ille-et-Vilaine a noué un partenariat avec l’association Génération mouvement aînés ruraux afin de prévenir les adhérents (ils sont 30.000 en Ille-et-Vilaine) quand un secteur est touché par le phénomène de vols par ruse.

“Ce partenariat est tout nouveau et c’est une bonne chose”, affirme Jean-Pierre Robert, président adjoint de la fédération d’Ille-et-Vilaine de Générations mouvement.

“Nous transmettons l’alerte des gendarmes à notre délégué de secteur qui diffuse l’information par mail, par affichage dans nos locaux ou par téléphone. Le but est de rassurer nos adhérents et de les défendre.”

Source : Ouest-France.
Photo : Ouest-France.

A lire aussi : Deux-Sèvres : les gendarmes démarchent contre le démarchage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *