sur

Noël : Vols, dégradations, attentats… Les églises sous haute surveillance

En Loire-Atlantique, les gendarmes gardent un œil très attentif sur les églises, notamment à l’approche de Noël

Voiture qui fonce dans la foule, intrusions, dégradations… Les lieux de culte sont exposés à de nombreuses menaces.

En Loire-Atlantique, comme à Carquefou près de Nantes, la gendarmerie sécurise les églises à l’approche des fêtes.

Depuis l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, on est très vigilant à tout ce qui peut arriver, surtout à l’approche des messes de Noël. »

Ces prochains jours, quelque 2.000 fidèles sont attendus sur les bancs de cette église du XIXe siècle. Alors, comme dans les lieux de culte de tout le département, les gendarmes sont venus sur place pour faire des préconisations. La première sera celle d’installer des plots supplémentaires sur le parvis, où un conducteur « mal intentionné » pourrait facilement faire irruption. « Il faudra demander aux gens de se disperser rapidement à la sortie, afin d’éviter les gros rassemblements », poursuit le correspondant sûreté de la brigade territoriale autonome de Carquefou.

A l’entrée, des paroissiens joueront le service d’ordre notamment pour « repérer les comportements et individus suspects », comme ceux qui se présenteraient avec un gros sac. Les gendarmes cibleront leurs patrouilles et seront « prêts à intervenir » en cas d’alerte.

Un réseau de cambrioleurs d’objets d’art sacré

Mais la menace terroriste n’est pas la seule qui pèse sur les lieux de culte. Dégradations de vitraux ou de crèches, graffitis sur les façades ou vols en tous genres sont régulièrement signalés. Il y a trois ans, une convention départementale a d’ailleurs été signée avec le diocèse pour renforcer les liens, à la suite du démantèlement d’un réseau de cambrioleurs d’objets d’art sacré en Loire-Atlantique. « Un inventaire intégral des objets a alors été réalisé, et nous avons sécurisé l’ensemble des églises et presbytères », détaille l’adjudant référent sûreté départemental.

« L’argent des troncs est relevé plus régulièrement, et toujours à plusieurs », constate la gendarmerie.

SOURCE : 20 MINUTES
Crédit photo: Des gendarmes devant l’église Saint-Pierre de Carquefou, près de Nantes, en décembre 2021 — J. Urbach/ 20 Minutes

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

«Le service national universel a vocation à devenir obligatoire», assure Sarah El Haïry

Un gendarme en garde à vue après avoir tiré sur un habitant de Montchanin