sur

Un quad posé sur le toit d’une Citroën C5, les gendarmes n’en reviennent pas

Lors de leurs différents contrôles, les gendarmes du Vaucluse tombent parfois sur de drôles d’énergumènes, comme le propriétaire de cette Citroën C5.

Quelle ne fut pas la surprise des gendarmes lorsqu’ils sont tombés sur le propriétaire de cette Citroën C5. Comme ils l’expliquent avec beaucoup d’humour sur leur page Facebook, c’est sur l’autoroute qu’ils ont croisé ce conducteur qui n’a pas hésité une seconde à charger un quad sur le toit de sa voiture.

Comment a-t-il bien pu avoir l’idée de l’installer de la sorte sur son véhicule, « l’histoire ne le dit pas ». Une chose est sûre, vu la méthode utilisée, le conducteur de la Citroën ne semble pas en être à son coup d’essai. Harnaché, le quad a les roues arrière posées sur le coffre de la C5, tandis que les roues avant sont bloquées par une barre de toit. Pire, pour faciliter le transport de ce quad, il a visiblement supprimé la vitre arrière de la grosse berline française.

Reste, qu’en fonction de la décision des gendarmes, il écopera au minimum d’une amende forfaitaire de 68 euros, pour ne pas avoir pris toutes les précautions afin d’éviter que « le chargement d’un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger » (article R312-19 du Code de la route).

SOURCE : TURBO

Écrit par pandore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La détection de logiciels espions lancée par la gendarmerie de la commune de Saint-Quentin-en-Yvelines

Grosse frayeur pour Emmanuel Macron : un homme a réussi à s’introduire jusqu’à son bureau à l’Elysée