actualités société

Une chasse au sanglier dégénère: les gendarmes alertés pour protéger les habitants des chasseurs qui poursuivaient un sanglier

C’est un fait divers, dont les habitants de Montfaucon ( Doubs ) se seraient bien passés ! Un sanglier a décidé de trouver refuge ce samedi 05 octobre 2019, dans une maison d’habitation, afin d’échapper à des chasseurs et leurs chiens. Ces derniers ont poursuivi l’animal jusque dans l’habitation, avant que les gendarmes, avertis par l’habitant de la maison en question, n’interviennent.

Cédric Toussaint et sa voisine en seront quittes pour une grosse frayeur et quelques dégâts dans le jardin, mais l’aventure aurait pu mal finir. Ses habitants du quartier de La Malate de Montluçon. Alors que Cédric Toussaint s’apprête à pénétrer dans son domicile, un bruit étrange le fait se retourner. Il se retrouve nez à nez avec un imposant sanglier, tandis que l’animal se précipite dans sa direction.

Par réflexe, il ouvre alors la porte de sa voisine afin de se protéger à l’intérieur. Le suidé poursuivi par une meute de chiens, s’engouffre alors dans le hall de la copropriété tandis que trois chasseurs visiblement déterminés à achever l’animal sont sur ses traces.

Une situation triste et glaçante tandis que l’animal hurlait de peur

Cédric Toussaint décrit une scène terrible : « le sanglier hurlait, il était complètement apeuré ! Derrière, les trois chasseurs ont suivi l’animal pour tenter d’en découdre. Ils m’expliquaient qu’ils voulaient le tuer, ils étaient avec leurs fusils ».

Les chasseurs auraient ensuite dégradé les fleurs et plantations de l’entrée, dans cette partie de chasse : « Je leur ai fait remarquer, et l’un d’eux m’a dit : « si vous en êtes à 20 euros, je vous les donne ». 

Cédric Toussaint s’est alors énervé, interdisant aux trois hommes de tuer l’animal et prend alors la décision d’appeler les gendarmes. En le voyant prendre son téléphone pour appeler les autorités, les trois chasseurs finissent par se retirer de la copropriété.

Les gendarmes, arrivés sur les lieux, sont parvenus à déloger l’animal dans le calme en utilisant un taser. Le bruit a fait fuir l’animal qui est alors sorti du logement. Selon le témoin, les chasseurs attendaient non loin de là pour abattre la bête.

Une situation inacceptable pour Cédric Toussaint

Cédric Toussaint ne souhaite pas en rester là face au comportement des trois hommes qui ont pris la fuite. « Nous avons pu rentrer en contact avec le président de la société de chasse de Montfaucon qui est venu rencontrer Cédric Toussaint.

Concernant le cadre réglementaire, ces chasseurs étaient largement hors des clous. « On ne peut pas chasser à moins de 150 m d’une habitation. Pour récupérer une bête blessée ou des chiens, il faut l’autorisation du propriétaire », comme le rappelle Jean-Maurice Boillon, président de la fédération de chasse du Doubs.

Source LCI.
Photo : Futura-Science.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *