actualités opinion société

Général Soubelet: «Ceux qui agressent les policiers n’ont aucune circonstance atténuante»

Face au risque d’une généralisation des émeutes, l’État doit anticiper les risques et réagir avec fermeté chaque fois que son autorité est menacée, soutient le vice-président d’Objectif France. Il revient sur la situation de la France, dans une tribune chez nos confrères sur Figarovox.

La crise sanitaire doublée désormais d’une paralysie économique met en évidence les faiblesses, les carences et les dysfonctionnements de l’État.

Toutes ces fragilités et ces rendez-vous manqués par défaut de courage et de cohérence font apparaître, avec une acuité particulière dans le contexte actuel, les comportements déviants et impunis dans certaines zones.

Un problème dont on ne parle pas n’existe pas.

Les incidents du type de celui de Villeneuve-la-Garenne sont depuis longtemps le lot quotidien des forces de sécurité dans certaines zones de nos villes. Mais l’omerta et la bien pensance sont à l’œuvre dans notre pays. C’est un effet du principe selon lequel un problème dont on ne parle pas n’existe pas.

(…) Il est donc essentiel de prendre des dispositions pour traiter cette violence d’une part pendant une période potentiellement sensible, le ramadan, et de surtout préparer les différentes étapes du déconfinement qui pourraient être très agitées.

La situation que nous vivons démontre une règle constante qui ne s’applique pas seulement à la sécurité: en temps «normal» les difficultés et les dysfonctionnements doivent être affrontés sans délai avec pragmatisme pour les résoudre en appliquant fermement les règles. Si cela n’est pas le cas, comme dans notre pays, le temps de crise aggrave ces difficultés et risque de générer un niveau de violence qui pourrait nous conduire aux mêmes situations d’émeutes que nous avons connues en 2005 par exemple(…)

Ceux qui défient les policiers et les gendarmes, qui les agressent, qui caillassent les pompiers ne méritent aucune circonstance atténuante.

A l’image de l’agression subie par les policiers de Colombes.

Ceux qui gangrènent ces quartiers ne sont pas nombreux. Ils se livrent à des activités délictuelles et parfois criminelles, détériorent la qualité de vie et pratiquent l’intimidation à l’égard d’une population déjà précarisée qui n’attend qu’une seule chose: que l’État vienne remettre de l’ordre.

Tout simplement pour que chacun puisse se déplacer à sa guise sans devoir se justifier ou subir des menaces exercées par des voyous qui ne respectent rien.

Cette minorité pèse sur la vie de centaines de milliers de familles et de millions de personnes partout en France et ne vit que dans le rapport de force profitant depuis trop longtemps de la faiblesse de l’État.

Ceux qui défient les policiers et les gendarmes, qui les agressent, qui caillassent les pompiers ne méritent aucune circonstance atténuante et doivent être traités de manière impitoyable conformément à la loi.

attaque gendarmerie de Dieuze
Photo prise lors d’une agression à la hache en brigade de gendarmerie. Le gendarme avait fait feu sur l’agresseur tandis qu’il était dans les logements.

Or les forces de l’ordre sont en permanence soupçonnées d’outrepasser leurs prérogatives et sont mises en cause dès le moindre incident.

Les donneurs de leçons s’expriment de manière irresponsable lorsqu’ils remettent en question instantanément le comportement et la légitimité de l’action des policiers car, d’expérience, pour connaître les circonstances exactes des incidents, il faut du temps. (…)

Tant que ces postures qui admettent l’inadmissible, tolèrent l’intolérable, excusent l’inexcusable et justifient l’injustifiable seront relayées, la cohésion nationale sera menacée (…).

Retrouvez l’intégralité de la tribune du général Soubelet dans le lien suivant : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/general-soubelet-ceux-qui-agressent-les-policiers-n-ont-aucune-circonstance-attenuante-20200429?fbclid=IwAR16ovvm4_96SiXD_QruY1Dt3XUUOT_hXnOU9Tc2j_q0qOUK67OI1BqvD-8

Source : FigaroVox.
Source photo : Epoch Times

One Reply to “Général Soubelet: «Ceux qui agressent les policiers n’ont aucune circonstance atténuante»

  1. Ce n’est plus une simple guérilla. Mais nous allons vers des lendemains douloureux. Guerre de territoire, de religion, de culture
    Bref nous payons plus de 4 décennies de soumission. GR.UFF 34
    🔜⚀-www.uniondelafranceforte. org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *