actualités société

Les gendarmes arrêtent un député LREM

Les gendarmes de la section de recherche ont arrêté un député LREM. Moussa Ouarouss, a été mis en examen. Il est accusé de trafic de drogue.

Un nouveau scandale secoue le parti du président Macron. L’affaire Moussa Ouarouss. Cet ancien militant du Parti socialiste, avant de devenir suppléant d’un député LREM à Trappes, dans les Yvelines, a donc été arrêté et mis en examen pour trafic de drogue.

Selon le média L’Union. Les faits remontent au 21 août lorsqu’une perquisition est menée par les gendarmes de la Section de Recherche (SR) dans un entrepôt de l’agglomération Rémoise. Elle a permis de mettre la main sur 60 kg de cannabis.

Dans cette opération, 6 personnes ont été interpelées par les gendarmes dont Moussa Ouarouss. Tous ont été traduits devant la justice. Ils ont été mis en examen pour “importation, transport, détention et transfert de stupéfiants dans un gang organisé”.

Le député LREM nie toute implication

Selon le journal, les soupçons portent sur un trafic international de stupéfiants entre le Maroc et la France via Reims. Malgré tout, Moussa Ouarouss sera remis en liberté.

Interrogé par le quotidien l’Union, le député reconnaît son interpellation tout en rejetant les accusations qui pèsent contre lui.

Source : Le courrier du Soir
Photo : Le courrier du Soir.

3 Replies to “Les gendarmes arrêtent un député LREM

  1. il n’est pas député mais suppleant soyez honnete car si il avait été député il n’aurait pu etre incarcérer

    1. Cher monsieur,

      Dans votre “moquerie” vous ne pouviez pas mieux vous trompez. Il est même surprenant que vous nous disiez cela, quand encore au moment ou je vous écris ces lignes, c’est l’article le plus lu de notre site, et comptant le plus de lectures à ce jour… Comme quoi, tandis que la date est pourtant bien inscrite dedans, et selon-vous un peu “dépassée”, les gens s’y intéressent toujours et nous fait comprendre que peu l’ont lu ou bien vu ailleurs.

      Bien cordialement. Excellente journée
      Jérémy ARMANTE
      Directeur du journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *