actualités brèves

Légionnaires et gendarmes détruisent un important camp d’orpailleurs

Malgré les efforts réalisés dans le cadre de l’opération Harpie, l’orpaillage clandestin est reparti à la hausse [+10%] en 2019.

Avec 145 sites illégaux recensés, dont deux tiers dans le Haut- Maroni, 33 sur le territoire de Camopi et 5 sur la commune de Saül, qui passait lors pour « relativement épargnée ».

OPERATION COUP DE POING

C’est précisément dans ce secteur que les FAG (les Forces Armées en Guyane) et la Gendarmerie nationale ont mené une opération « coup de poing » contre les orpailleurs brésiliens clandestins [les garimpeiros] et surinamais.

Elle aurait été conduite vers la fin février/début mars… On ne l’apprend que maintenant. Ainsi, un hélicoptère Puma de l’escadron de transport [ET] 68 « Antilles-Guyane » de l’armée de l’Air a déployé un « Détachement autonome en forêt » [DAF] armé par des légionnaires du 3e Régiment Étranger d’Infanterie [REI] ainsi que par des gendarmes de Cayenne. Les militaires ont été déployés « par corde lisse » depuis l’appareil, sous la protection appui-feu d’un EC-145 de la Gendarmerie.

image d’illustration

DESTRUCTION COMPLETE

Ce mode opératoire a surpris les garimpeiros. « Sur place, une soixantaine de personnes travaillaient avec quatorze moteurs et motopompes reliés par environ 1000 mètres de tuyaux » d’après des militaires.

La même source précise que la « destruction complète » du site a été assurée par les gendarmes, pendant que le DAF débutait une « fouille approfondie » du secteur.

« La persévérance et la fine connaissance du terrain des légionnaires ont permis de localiser certains sites.

UN FREIN A L’ORPAILLAGE ILLEGAL

Cette opération a permis de saisir un concasseur, 7 téléphones [dont 3 satellitaires et 4 GSM], 250 grammes d’or, « quelques cristaux » d’un produit stupéfiant, du mercure et des munitions.

À cette liste, il faut ajouter 16 moteurs avec leurs corps de pompe, 10 tables de levée, 2 groupes électrogènes, 1.100 mètres de tuyau, 220 litres d carburant, 30 litres d’huile, 1.370 m2 de bâche, 128 kg de nourriture et, surtout 540 kg d’outillage.

Enfin, 14 carbets ont été détruits. « Le matériel nécessaire à l’orpaillage illégal a été transporté par l’hélicoptère Puma jusqu’à une zone où il a pu être détruit.

Une opération coup de poing qui porte un frein à l’orpaillage illégal dans la zone Nord de Saül », a précisé, de son côté, le 3e REI, via les réseaux sociaux.

Source : ZONE MILITAIRE opex360.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *